gravir des montagnes
ENTREPRENDRE,  SE RECONVERTIR

RECONVERSION : LES 12 TRAVAUX D’HERCULE !

Toutes les étapes que vous aller traverser

Y a-t-il plus compliqué ? Changer de vie n’est pas une chose si facile. Enfin, disons qu’il ne suffit pas simplement de le décider pour y arriver. Avec Nath on y a même beaucoup pensé avant de se décider et en rigolant on aime se dire que c’est nos douze travaux d’hercule. Du coup, on vous partage ça !

questions

1- Evaluer les risques

Et oui, à un moment il faut bien se demander comment on va vivre. Il est important d’évaluer les risques, pas pour se trouver des excuses pour ne pas le faire mais pour trouver des solutions aux problèmes avant qu’ils ne se présentent.  Alors, on s’assoie, on discute et on fait des recherches.

Avez-vous le droit au chômage ? Ou comment l’obtenir ? J’ai été surprise par la complexité de l’inscription à pôle emploi et de tous les papiers demandés lorsqu’on a travaillé à l’étranger. Je peux d’ailleurs peut-être faire quelques articles sur la suisse, le statut de frontalier… ça vous intéresserez ?

Est-ce que cela va suffire pour payer les factures ? Sur quel point je peux moins dépenser ? Oui oui, même si vous gagnez bien votre vie, c’est un sacré changement donc il faut calculer.

Allez-vous supporter d’être chez vous toute la journée ? Et oui, ça aussi il faut se poser la question parce que ce n’est pas si simple que ça d’être seule chez soi.

choix

2- Prendre la décision

« Connaissez-vous l’expression « paralysie analytique » ? On l’emploie lorsqu’on réfléchit trop avant de prendre une décision. Quand on passe trop de temps à réfléchir à un projet, on peut avoir l’impression d’être dépassé par l’ampleur de la tâche, et au lieu de s’y atteler, on fait tout pour l’éviter. La prochaine fois que vous vous sentirez acculé, consacrez davantage de temps à agir, et moins à penser. »

Anna Brones, « Lagom, vivre mieux avec moins »

Oh oui on le sait tous, on commence par y penser, penser au changement, rêver de celui-ci même. On a fait ça avec Nath. Enfin surtout avant qu’on se rencontre. Avant, je voulais du changement sans jamais réellement prendre une décision. Alors oui, il faut du courage et, pour ma part, il m’a fallu avoir les bonnes personnes autour de moi. Et surtout il m’a fallu ne pas trop réfléchir et agir.

question

3- Se poser les bonnes questions

Tant qu’on est pas face à la décision, tant qu’on a pas lancé la machine, on ne sait pas vraiment quelles sont les questions à se poser. Alors une fois la décision prise, il faut prendre le temps de la réflexion et se demander où on va et ce qu’on va faire maintenant ! On s’en ai posé des questions lorsque je me suis arrêtée de travailler. Formation  ou pas ? Création d’entreprise ? Comment gérer mes journées ? 

nouvelle vie

4- S’habituer à sa nouvelle vie

Ce n’est pas rien ! Passer de 35h/semaine -la blague, qui fait ça aujourd’hui ?!- à 0h/semaine c’est violent ! Il faut prendre le temps et laisser infuser les questions parce que les premières réponses ne sont pas forcément les meilleures. Souvenez-vous mon article sur l’ascenseur émotionnel… J’ai cru avoir trouver la réponse tout de suite, je n’ai pas pris le temps, j’ai brûlé les étapes et j’ai fini par craquer et devoir recommencer le processus… Perte de temps inutile !

help

5- Devoir entendre ce que les avis de tout le monde mais… ne pas les écouter

SUR-TOUT PAS ! Même vos proches… Oui je sais, c’est un peu radical, mais vous seul savez ce dont vous avez besoin ! Et si votre décision n’est pas prise à la légère, personne ne devrait venir vous dire que vous avez tort ou simplement personne ne devrait vous donner son avis -votre femme ou votre mari, si quand même ! Mais en principe il/elle veut votre bonheur-.

Ne vous laissez pas envahir par le doute à cause des avis que vous n’avez pas demandé ! le « tu es sûr(e) ? » incessant de maman ou encore le « tu es fou/folle de quitter un CDI! » de votre boss ou de vos collègues. Le pire c’est le « moi j’ai un ami qui a quitté son job comme toi du jour au lendemain, du coup sa femme l’a plaqué, ses enfants veulent plus le voir… »

Surtout ne vous énervez pas -oui oui je vous vois venir- « qui t’a dit que je quittais mon job du jour au lendemain ?!! » Ne rentrez pas dans la discussion, ne dites rien et répondez avec un sourire.

inspirer

6- Revenir à ses premières envies

Ça ne fait pas de mal de se rappeler ce qu’on aimait faire au départ. Qu’est-ce-que vous aimiez faire quand vous étiez plus jeunes ? Quel métier avez-vous eu envie de faire ? Quelle passion ou quel passe-temps avez-vous mis de côté pendant des années par « manque de temps » ?

Revenir à ses premières envies permet de se retrouver, de se changer des idées, de se faire du bien et surtout vous permettra peut-être de trouver votre voie et de vous réinventer.

problème

7- Accepter d’avoir peur

C’est important d’accepter d’avoir peur. Parce que lorsqu’on se cherche, on a forcément peur. Et oui, parfois même on regrette d’avoir arrêter de bosser, on se demande si on a bien fait, si on a pris la bonne décision. Puis, avec, arrive les « si ». Si je retrouve pas de travail ? Si je n’arrive pas à monter ma boîte ? Et si je ne réussi pas ma formation ?

Il faut accepter d’avoir peur et d’avoir des doutes. Je pense sincèrement que cela accompagne tout projet. La seule chose est de ne pas se laisser submerger. La peur vous permettra d’avancer et le doute vous permettra de vous poser les bonnes questions.

apprendre

8- Apprendre, apprendre et apprendre

Peu importe la voie que vous choisissez, entreprendre ou vous former, apprendre est indispensable ! Même si vous voulez continuer dans votre métier d’ailleurs. Vous devez sans cesse apprendre de nouvelles choses pour vous nourrir, pour ne pas stagner et surtout pour combattre l’ennui. Je pense qu’on fait tous cette erreur lorsqu’on travaille à plein temps. On ne prend pas le temps de s’ouvrir à d’autres choses. Alors lisez, recherchez, soyez curieux et rien ne vous empêche de trouver une formation.

back to school

9- Reprendre un rythme

C’est bon, vous avez trouver ce que vous voulez faire ? Vous avez fait connaissance avec votre nouvelle vie ? Maintenant, il faut reprendre un rythme et se cadrer pour avancer et ça, ce n’est pas chose facile croyez-moi ! Enfin je dis ça, mais en fait ça dépend de la personnalité de chacun.

Il va falloir allier sa vie pro et sa vie perso ; les deux à domicile. Mettre un réveil, se mettre au boulot, ne pas allumer la télé lorsqu’on passe devant, éviter le canapé…

Ne pas manger toute la journée et ne pas oublier de manger non plus…bref trouver son rythme et se motiver seul. Ça peut parfois prendre du temps, il faut essayer plusieurs méthodes pour trouver la solution qui ne nous parait pas trop contraignante mais suffisamment efficace pour avancer.

never give up

10- Ne rien lâcher, stay MO-TI-VA-TED

Haha ça ! Même avec une âme d’entrepreneur, il faut s’accrocher ! Reprendre des études à 30 ou 40 ans, c’est pas si simple ! Alors certes, souvent à cet âge là -et après avoir tout plaqué-, on choisit quelque chose qui nous plait vraiment et on est à fond dedans mais il faut tenir sur la longueur et s’auto-motiver !

Et oui, parce que même si vous ne supportiez plus d’avoir votre patron sur le dos, le salaire à la fin du mois et cette pression hiérarchique vous poussent à avancer. Ou alors, comme moi, l’équipe derrière moi me poussait à me surpasser !  Mais là, c’est seul chez vous qu’il va falloir vous booster ! Même si bien sûr, l’entourage est là et les profs aussi si vous reprenez une formation, ce n’est pas la même chose !

confiance

11- Ne pas retomber dans les même travers

L’être humain est fait de façon à souvent reproduire les mêmes erreurs. Allez savoir pourquoi, on tombe souvent dans les mêmes schémas. Et là, je dois bien l’admettre, le développement personnel intervient. Il y a des tonnes de livres très bien sur le sujet. Personnellement, je ne vais pas être originale mais j’ai adoré lire « Miracle Morning » de Hal Elrod. J’avais commencé ce livre il y a 2 ans mais je pense que ce n’était pas le moment tout simplement. Puis, cette année, avec tous ces changements, j’ai eu besoin de changer ma routine et j’ai adoré le lire.

Et si vous préférez les livres un peu plus romancés, je vous conseille « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » de Raphaëlle Giordano -là aussi je suis la fille la moins originale de la terre- et « Demain est un autre jour » de Lori Nelson Spielman.

En résumé, tout est bon pour vous rappeler pourquoi vous faites ce que vous faites et pourquoi vous avez enclenché ce changement dans votre vie ! Vous pouvez aussi vous créer votre tableau de visualisation et tenir un journal !

well done

12- Fêter les victoires, même toutes petites… et profiter !

Que ce soit quand on entreprend, quand on reprend une formation ou qu’on part s’installer à l’autre bout du monde, personne n’est là pour vous féliciter avant que la réussite ne soit bien visible. Il faut donc apprendre à s’auto congratuler  -qu’est-ce qu’il est moche ce mot !-.

On peut se motiver avec la pensée positive mais on peut aussi se féliciter devant son miroir. Par exemple, ce soir -mercredi-, je vais dire à Nath que j’ai fini l’article pour samedi et lui demander de le relire. Elle va me faire des remarques, mais elle ne manquera pas de me dire qu’elle est fière de moi d’avoir terminé l’article avec 3 jours d’avance ! Toute petite victoire mais chez nous on est comme ça, on les fête toutes !

Et puis surtout on profite ! Enfin surtout moi, puisque Nath bosse encore. Je profite de ma reconversion, du temps que j’ai pour faire plein de choses, du temps pour créer, pour écrire, pour aborder mes/nos projet(s) d’une manière différente ! Je profite de la chance que j’ai de pouvoir changer de vie maintenant !

 

Et vous, comment se passe votre reconversion ?

Il y a d’autres choses que vous avez eu du mal à dépasser ? 

Rendez-vous sur Hellocoton !

28 commentaires

  • Claude

    Je n’ai pas fait de reconversion mais par ma situation, je suis souvent obligée de changer de région et du coup, de refaire mes inscriptions, etc.. administratrices. Un bordel monstre à l’air d’internet,etc…. Certains gens bien pensant, croient que lorsqu’on reste à la maison, on s’ennuie. Hors, il y a plein de choses que l’on peut faire étant chez soi. Pour mar part, j’ai mis à profit mon chômage pour aider pour faire connaitre la disparition de Lucas et Antoine.

    • Nathlisa

      Ha non rester à la maison ne veut pas dire ne rien faire. Au contraire ça nous ouvre le champs des possibles, la liberté de faire ce que l’on veut vraiment !

  • Kori'n M (corinne Marin)

    article que je vais conserver précieusement et que je relirais dès qu’un problème se présentera. Je ne passe pas par toutes les étapes que tu listes mais je m’y retrouve. j’ai beaucoup aimé ton conseil « cesser de réfléchir pour agir  » !!!

    • Nathlisa

      oui c’est parfois difficile ! On aime planifier et c’est rassurant de savoir où on va mais parfois ça nous prend trop de temps et on se perd dans des to-do-list ou des programmes trop figés.

    • Nathlisa

      Moi non plus ! Presque 6 mois que je ne travaille plus et je peux dire aujourd’hui que ça y est je me suis enfin trouvée. Je ne veux pas revenir en arrière non plus ! Au contraire je continue, je fonce !

  • La Belle Bleue

    J’ai vécu une reconversion moi aussi !!! Entre 2016 et fin 2017 😉 C’était long parce que je passais des concours, et comme il y avait peu de places, je n’ai pas toujours pu prétendre à l’admissibilité (mais j’étais pas loin, hein, pour une première fois je m’en étais pas mal sortie du tout, sauf pour un concours où la partie maths était sur 11, sur 20. et je suis une brêle en maths mdr du coup j’ai eu 5 à l’épreuve :D) 😉
    Finalement j’ai été admise au dernier concours que j’ai passé, j’y croyais pas hein, vu que la 1e partie de l’épreuve d’oral, je l’ai un peu merdée 😀 Enfin visiblement je me suis rattrapée ailleurs, parce que j’étais classée PILE au milieu 😉 Le jour des résultats j’étais allée direct sur la liste complémentaire (la meuf trop optimiste mdr). Forcément je me suis pas vue. Du coup je me suis dit « bon bah on regarde la liste principale hein on sait jamais… gagna… euh j’me vois pas j’y suis p… AH SI 18e PTN !!!!!!! 😀
    Bref, du coup pendant cette période j’ai pris plus de temps pour faire mes illus pour le blog, j’ai pu aussi créer des RDV sur la page FB du blog, je me suis inscrite dans un club de ping-pong… je suis pas mal sortie voir les copines parce que bon, reconversion et chômage ne veut pas dire « vivre en ermite »… Bref, j’ai « profité » de ce temps que j’avais pour faire des choses que j’ai moins de temps de faire ! Bon pour les iléus plus chiadées, je prends quand même le temps hein, j’ai pas envie de me foutre de la gueule de mes abonnés avec des dessins dignes d’un gamin manchot qui dessine avec ses pieds bots. Donc en général je fais ça le week-end ou le soir en rentrant du boulot. Souvent j’étale sur plusieurs jours vu que je propose une BD par semaine, au moins je me laisse le temps 😉 Et pour la page FB, c’est là que « Programmer la publication » intervient, maintenant que je bosse 😛 Pour voir du monde, je continue même si je le fais moins, mes amis sont à Toulon et moi à Marseille (bon c’est pas trop loin) 😉 Le ping-pong par contre j’ai dû arrêter en cours d’année, Toulon-Marseille là euh ça fait long le cours de 2h pour le coup lol 😉

    • Nathlisa

      Et oui nos vies changent à une vitesse ! Parfois pas le temps, parfois plein de temps (on hésiterait presque comment l’utiliser). En tous cas, belle reconversion et ton blog est super. J’adore tes BD !

  • Cindy

    Mon mari est en plein dans cette étape de sa vie. Je pense que c’est important d’avoir le soutien de sa famille pour ce genre de changement. Car ça permet d’avoir l’esprit libre et vraiment concentré sur la reconversion et en cas de pépin financier s’assurer que l’autre peut aider. Quand il y a des enfant aussi, c’est encore un autre sujet. Ce n’est pas facile et je respecte tous ceux qui arrivent à franchir ce cap.

    • Nathlisa

      Oui c’est sûr c’est important d’avoir de vrais soutiens sur qui compter ! Notamment pour la partie soutien/félicitations ! D’avoir quelqu’un à nos côtés capable de nous dire que ce qu’on fait est bien ça c’est vraiment important

  • Nadia

    Ralala un article qui me parle beaucoup ! Paralysie analytique ? Je ne connaissais pas le terme mais je connais le sentiment ! Heureusement pour moi il m’arrive souvent d’avoir soit une espèce de « pas le choix » ou un truc qui tombe à pic pour me faire avancer !
    Et.. ne pas écouter les autres.. meilleur conseil de la terre entière… On s’en branle (pardon) de se planter, l’important c’est d’en tirer des leçons si ça arrive, pas de tirer les leçons des expériences de quelqu’un d’autre, ça ça marche moins bien !

    • Nathlisa

      Ça c’est clair ! Et pourtant ça a tellement d’importance ce que disent les autres… c’est dingue ce qu’on peut être borné parfois !

  • Oceane

    Tu sais que j’aime vraiment tes articles ? Désolée, je fais vraiment stalker ahah

    Plus sérieusement, super article, comme toujours. Je t’avoue que j’ai d’ailleurs envie d’écrire moi-même un billet sur le changement de vie maintenant. (Après tout, j’ai tout plaqué pour vivre à Londres en 2 semaines donc bon).

    Je trouve que tu résumes bien la situation, surtout le « Et surtout il m’a fallu ne pas trop réfléchir et agir. ». A un moment, il faut arrêter de douter. Je suis la première à le faire, et Seigneur, cela fait plus de mal qu’autre chose.
    IL FAUT PRENDRE SES CORONES MARTINE! (Comment ça, je regarde Gaelle Garcia Diaz sur Youtube?).

    Bises!

    • Nathlisa

      Ho oui! Combien de fois les gens « veulent » / « ont envie » de faire ça mais ne le font jamais… moi la première, j’étais comme ça ! Et cette année je me suis enfin décidée et je suis tellement heureuse ! Ravie que nos articles te plaisent ! Ça fait plaisir d’avoir des lectrices assidues 😉

  • kallisteha

    J’ai tout plaqué il y a deux ans, c’est très compliqué aussi depuis (niveau boulot) alors je replaque tout encore et je m’envole vers l’australie pour un an au moins ! C’est important de s’écouter et d’oser ! super article 😉 gros bisous

  • Claire

    Un article vraiment bien pensé, bien structuré et éclairé! Complètement d’accord avec cette idée d’apprentissage constant. Se reconvertir c’est prendre un risque, c’est aussi oser redevenir un peu humble en renouant avec sa curiosité presque d’enfant! J’aimerais beaucoup me reconvertir un jour, ou plutôt m’adonner totalement à mes passions, qu’elles puissent coexister de manière encore plus harmonieuse. Continuer à enseigner, mais laisser plus de place et de temps à l’écriture. 🙂 Félicitations pour cet article en tout cas, je pense qu’il donne une méthodologie claire et nette pour ceux qui veulent se lancer!

    • Nathlisa

      Merci beaucoup 😍 !!
      Je suis tellement contente de lire des commentaires comme ça !
      C’est une sacré aventure de se reconvertir mais c’est tellement de bonheur et d’épanouissement que je ne reviendrais en arrière pour rien au monde !
      En tous cas, profites de tes passions et suit tes envies pour le reste.

  • Lauriane MakeItNow.fr

    Bravo et merci pour ce bel article qui démontre que qu’un changement de vie n’est pas si facile car c’est souvent très idéalisé. Mais en prenant le temps de s’interroger sur chaque étape on est que plus fort pour réaliser ses rêves et faire (enfin) ce que l’on aime.

  • Rose Capsule

    Merci pour cet article, c’est absolument TOUT ce dont j’avais besoin ! Je ne sais pas si on peut dire que je suis actuellement en reconversion, mais en tout cas, en changement de plan ! Pas tellement par choix d’ailleurs, bien que j’adore ce que je fais 🙂
    Je compte dans les prochains mois me lancer en tant que créatrice à mon compte, tout simplement car je ne trouve pas de travail dans mon domaine (stylisme), mais cela ne fait rien vu que c’était un projet que je comptais réaliser dans tous les cas. Je ne pensais juste pas que cela arriverait aussi tôt haha
    En tout cas, ton article est très pertinent et je pense qu’il va m’aider dans les prochains mois ! 🙂
    Bisous !

    • Nathlisa

      Je suis tellement contente que cet article plaise à ce point ! C’est super que ça aide certaines personnes ! Je vais suivre de prés la création de ta marque ou en tous cas le lancement de ton entreprise !
      Merci à toi pour ta fidélité à notre blog, ça fait tellement plaisir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *