oser
J'AI OSE...

J’AI OSE…

…Interviewer des entrepreneures

Ha ça y est, enfin !! Tu nous l’avais promis cette catégorie dans la #LETTER et on l’avait pas encore vu sur le blog ! Oui, oui, je sais, j’arrive sur le fil, fin février… mais c’est long d’oser des choses !

Vous l’avez vu dans le titre, j’ai osé interviewer des entrepreneures. Et oui, rien que ça ! -ou quoi ? que ça ?-

Il faut le dire, je ne suis pas spécialement timide, ni réservée mais j’aime bien ma bulle. Et, surtout, j’ai besoin de me sentir légitime pour faire les choses. Je suis souvent victime du syndrome de l’imposteur même quand j’ai très envie de faire quelque chose. Parce que soyons clairs, il y a l’envie et l’action. La deuxième étape étant celle qui bloque la plupart du temp.

 

Oser l’envie

A force de lire des interview de femmes inspirantes ou d’en écouter en podcast –j’en écoute beaucoup, ça me motive ! Je t’en avais d’ailleurs parlé ici-, j’ai eu envie d’en créer aussi. Et puis clairement, on entend toujours les mêmes alors j’ai eu envie de mettre en lumière des femmes qui s’étaient reconverties ou des entrepreneures à échelle humaine.

Me voilà donc en train de me dire que j’ai très envie d’interviewer des femmes inspirantes, des femmes que je suis sur Instagram ou ailleurs et que j’admire ou qui m’intriguent.

Bien sûr, je n’ai pas décidé d’interviewer Natacha Birds ou Safia Ayad -blogueuses et youtubeuses très connues-. Je ne voulais pas « envoyer du rêve », je voulais vous faire découvrir le quotidien de femmes qui entreprennent. Pourquoi pas vous donner des idées à vous aussi.

Je voulais vraiment rencontrer des femmes abordables, avec qui je pourrais discuter et vous aussi, si vous en avez envie après la lecture.

 

Oser l’action

Le passage à l’acte, le fameux ! Celui qui fait peur et où on décide de sortir ou non de sa zone de confort. Ici, j’en suis sortie, non pas sans difficulté, puisque vous vous doutez bien, je ne me sentais pas du tout légitime d’aller interviewer des entrepreneures. Je ne suis ni journaliste, ni blogueuse célèbre et pas encore entrepreneure, alors…

Puis, je me suis dis, alors quoi ? La communauté Instagram est l’une des plus sympathique alors prends ton courage à deux mains et envoie ton premier message ! La première fût Poppy de MPE Coaching. J’avais envie d’en savoir plus sur les ateliers qu’elle propose. On commentait mutuellement nos posts sur Instagram alors je me suis dis que j’allais tenter.

Tout de suite après avoir appuyé sur « envoyer », je me suis dis que je n’allais pas m’arrêter en si bon chemin et que j’allais envoyer une autre demande. J’ai donc écrit à Noemie Meijer parce que j’adore son blog et que son parcours est juste dingue !

Je vous avoue qu’à ce moment là seulement, j’ai relu mon message… Moi qui ai bossé dans la vente pendant presque 10 ans et qui ai réussi quasiment tous ses entretiens d’embauche, je me suis rendu compte que j’avais carrément fait de l’anti vente ! En résumé, je disais qu’on ouvrait une nouvelle catégorie, qu’on souhaitait les interviewer mais que notre blog était tout petit et qu’on avait peu de traffic… Euhhhhh merci Lisa, tu donnes très envie !

A ma grande surprise Poppy et Noémie n’ont pas relevé et ont accepté avec plaisir les interviews. Poppy m’a d’ailleurs dit « il suffit d’une personne » et elle a raison.

I did it !

 

Oser recommencer

Noémie habite en Belgique, nous avons donc échangé par mail. Par contre, nous avons pu rencontré Poppy en vrai dans un café parisien.

Pas vraiment de stress à l’idée de la rencontrer mais toujours ce foutu syndrome de l’imposteur « tu vas pas savoir gérer une interview, t’en as jamais fait ». Une fois sur place, je vous garantie que tout s’est très bien passé ! Nous avons discuté, Poppy était ravie qu’on lui ai proposé ! En fait, je ne m’étais jamais mise à la place de mes invitées. Et, je dois bien dire que je serais ravie qu’on m’invite et je serais même fière.

Aujourd’hui, ma peur me parait ridicule parce que bizarrement, je trouve ça frustrant de ne pas rencontrer nos interviewées. J’ai déjà hâte de la prochaine rencontre en live ! Elle est prévue mi-mars.

Je n’ai essuyé aucun refus à mes demandes pour l’instant. Ça arrivera peut-être, surement même. En tous cas, je suis fière et  heureuse d’avoir osé. Je découvre des femmes formidables !

Des femmes inspirantes aux parcours singuliers.

 

Avez-vous aimé nos interviews ? 

Qu’avez-vous osé faire récemment ?

L’article vous a plu ? Cliquez sur l’image et épinglez-la sur Pinterest

oser

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 Comments

  • Nadia

    Eh bien tu as peut-être sur me motiver à me bouger les fesses à mon tour !
    Je viens de vérifier, le 16 décembre 2015 j’ai demandé à quelqu’un si je pouvais l’interviewer pour un autre site que j’avais avant le blog, j’ai toujours pas envoyé les questions à ce jour haha !
    L’angoisse comme toi, mais c’est encore plus couillon parce que c’est quand même une personne que je connais… bref, bientôt grâce à tes mots peut-être !
    Excellentes interviews en tous cas !

    • Nathlisa

      Tu m’as bien fait rire ! Allez courage ! Ce n’est pas toujours facile mais aujourd’hui je me dis que c’est quand j’ai peur d’y aller que je vis les meilleurs moments ! Alors hop on se bouge les fesses comme tu dis et on saute dans le vide !

  • Jolies Lueurs

    Coucou 🙂
    Chouette article, il m’a fait écho dans ma pratique photographique… J’ai souvent eu envie de photographier des inconnus, de faire des portraits sur l’instant… Et jusqu’à il y a encore peu de temps, je n’osais pas me lancer. Et un jour, j’ai osé demander, j’en suis super fière. Le « Non », on l’a déjà, ce qui peut arriver en revanche ce sont des sourires, des échanges, de superbes rencontres ! Comme toi et tes interview 🙂

    • Nathlisa

      C’est exactement ça ! On se bride en solo donc quand on ose on a souvent des retours positifs ! Je suis très heureuse aujourd’hui de l’avoir fait. Je rencontre des personnes formidables et c’est vrai qu’on a beaucoup de sourire et de bienveillance

  • Marie-Line

    Je trouve ça tellement top d’interviewer des entrepreneures ! Et j’apprécie le fait que tu veuilles interviewer celles que l’on connait moins. Déjà parce que je suis sure que celles ci sont tout aussi intéressantes et le méritent autant que celles connues et puis si tu peux les aider à se faire connaitre, je trouve le geste vraiment sympa ! Tu as très bien fait de passer à l’action parce que je suis sure ce sera une super catégorie pleine de motivation ! Après je comprends ton blocage et je pense que j’aurai été dans la même situation mais l’important c’est de se lancer 🙂 Je te souhaite une bonne continuation !

    • Nathlisa

      Oui c’est exactement ce qu’on voulait, faire connaître un peu plus des entrepreneures qui ne le sont pas. Et des entrepreneures créatives encore plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *