#Phase 4: Le projet qui stagne

 

Projet : Comment sortir de l’impasse ?

Dans ce blog, je partage avec vous mon état d’esprit et mes pensées. Le dernier concerné mes doutes et celui d’avant l’euphorie des débuts. Aujourd’hui, je viens vous parlé de ce qui se passe dans ma vie depuis quelques semaines : le projet qui stagne !

Le projet

En réalité mon projet de freelance s’est un peu transformé. Comme vous pourrez le comprendre, je ne pense pas être faite pour travailler seule. Et puis mon projet de devenir développeur web à évoluer, je veux me créer un métier qui me permette qui regroupe mon ancien métier et ma passion actuelle pour les nouvelles technologies et le web.

Je suis passée par plusieurs étapes plus saugrenues les unes que les autres au vu de mon niveau actuelle en développement:

  • Développer une application de support managérial pour les intervenants du retail (euhhhh comment dire je vois grand très grand!!! mais qui sait un jour).
  • Monter un business plan, un projet et le faire incuber dans un incubateur ( j’ai testé j’ai pas aimé l’ambiance!)
  • changer de voie aussi me disant que c’était trop compliqué.
  • Puis je me suis fixée pour objectif de devenir chef de projet développement freelance dans les outils du retail (vaste programme!)

Pourquoi ça bloque ?

j’ai déjà réfléchi à la forme que va prendre ce projet: micro-entreprise , le nom, à l’identité visuelle et le design de l’appli est en cours. Vous allez me dire, « ça avance bien !  »

Oui mais non ! Parce qu’en réalité, je bloque sur le contenu, sur le comment vendre ce genre de services à des grosses multinationales quand on est tout seule, faut-il que j’intègre avant une agence avant de me lancer seule? Comment l’exprimez de la façon la plus efficace, car mon expérience m’a démontrée tous les jours qu’il y a un vrai besoin dans ce domaine.

Par contre, le point positif c’est que j’ai déjà passé le cap du « si les autres ne l’ont pas fait avant, ça doit être parce que ce n’est pas possible ! « . Moi,   je suis sûre qu’il a quelque chose à développer dans cette niche qu’est le digital managérial dans le retail! Reste à se former en mode intensif et à trouver comment développer se business !

Les blocages, les montagnes à franchir, tous les entrepreneurs en connaissent, et je pense que c’est à ce moment là qu’il ne faut pas lâcher ! Alors comment faire ?

Parler, communiquer !

Je me rappelle que Julie Basch, la fondatrice de l’appli Too Good To Go, a dit lors d’une interview qu’elle avait parlé de son idée au maximum de personnes. Pourtant, tout le monde lui conseillait de garder ça pour elle pour ne pas qu’on lui pique son idée. Elle parlait de l’importance de collaborer et de partager lorsqu’on se lance, de ne jamais rester seul dans son coin avec son idée bien au chaud.

Alors oui, ça peut paraître bizarre lorsqu’on débute de diffuser son idée comme ça, à des gens déjà dans le milieu du développement qui travaillent dans des agences spécialisées. Cependant, je reste persuader qu’elle a raison. C’est en parlant, en discutant, qu’on répond à nos interrogations, qu’on démêle nos problèmes et qu’on trouve du soutien.

1) Les réseaux sociaux

aaah pire que d’en parler autour de soi, en parler sur les réseaux ! Et oui aussi ! Personnellement, je fais partie de plusieurs groupes Facebook réservés aux entrepreneurs ou aux personnes en reconversion, et je m’en sers très souvent pour poser des questions. Il faut bien se dire que Facebook s’adresse à tout le monde et que, du coup, c’est une ressource illimitée de compétences.

Vous n’êtes bien sûr pas obligés d’écrire tous les détails de votre future affaire dans votre post, mais vous pouvez expliquer grosso modo de quoi ça parle et surtout exposer votre problème et poser vos questions. Il y a forcément des personnes compétentes dans ce domaine ou alors qui ont déjà vécu cette situation. Et si ce n’est pas le cas, c’est pas grave, vous n’avez perdu que 2 minutes 😉

En tous cas, pour moi, ça a été utile. J’ai  eu des réponses de plusieurs personnes qui nous ont donné des pistes à explorer concernant des formations, des blogs, des contacts. De toute façon, comme à chaque fois ce qui compte c’est le réseau ! 

2) Les proches

La question des proches… qu’est ce qu’on fait ? On en parle ou pas ? On ose dire qu’on monte notre boîte ? Là encore je dis ouiiii. Quand je dis « proches » ça veut dire famille, amis, connaissances… on voit large quoi !

Bien sûr, ça dépend de votre entourage. Si vous savez d’avance qu’ils ne vont pas vous encourager, ça ne sert à rien d’en parler. Au contraire, si vous savez qu’ils vont être d’un grand soutien allez-y ! Et puis, peut-être avez-vous des entrepreneurs parmi eux ou encore des personnes ayant des compétences particulières et qui pourraient vous aider.

Mais je suis sûre que si on présente bien les choses et avec passion, les gens auront envie de vous aider et de participer au projet. Pour l’instant, je  n’en ai pas parlé à ma famille par contre j’en ai parlais à mes amis qui certes sont d’un grand soutien me prenne clairement pour un folle d’avoir lâché le salaire que j’avais pour me reconvertir à 40 ans!

Demander de l’aide

En tous cas, la chose la plus importante reste d’oser demander de l’aide. C’est vrai qu’on ose pas toujours, qu’on se dit qu’il faut rétribuer les personnes, que ça n’intéresse personne… Et pourtant, je vous garantie que les gens sont sympathiques et qu’ils sont prêts à beaucoup de choses simplement pour aider.

1) Organiser un hackathon

Un mot un peu barbare il faut bien l’avouer. Qu’est-ce-que c’est ? Au départ cela concerne l’innovation numérique puisque c’est un événement qui regroupent des développeurs volontaires pour faire de la programmation informatique collaborative sur plusieurs jours. Ce processus créatif est maintenant utilisé dans différents domaines pour créer des business modèles ou encore des campagnes de pub ou de sensibilisation…

Je vais le décliner pour mon futur business. C’est une amie qui m’a mis cette idée dans la tête et je me suis dit que :

  1. Ça allait être cool de passer un week-end avec des amis
  2. Qu’on allait rencontrer ou apprendre à mieux connaître certains participants
  3. Que ça allait nous permettre d’avoir plein d’idées auxquelles nous n’avions pas pensé
  4. Qu’on allait sûrement résoudre les problèmes qui nous bloquent

Alors voilà, en janvier, nous organisons notre hackathon avec des connaissances, des amis qui viendront sûrement avec des personnes que je ne connait pas… en bref une douzaine de cerveaux venant d’univers différents et avec un vécu différent, prêts à être créatifs et inventifs juste pour m’aider à y voir plus clair.

Tout un week-end à bosser avec des potes et des inconnus. Une bonne façon de développer son réseau !

2) Consulter un professionnel gratuitement

Disons-nous le, quand on débute on a pas un rond ! Et même si on en a, on est pas prêt à mettre de l’argent dans un projet tant qu’on ne sait pas s’il est viable -ce qui est un peu idiot puisque c’est quand même la question principale-

Heureusement, il existe plein de façons d’obtenir des réponses gratuitement. Par exemple, je suis allée consulter un avocat spécialisé en droit des sociétés à l’école du barreau de Lyon pour savoir vers quoi m’orienter si je décide de monter ma boîte tout de suite. Ce sont des rendez-vous de 15 minutes qui permettent de poser toutes les questions qu’on souhaite mais aussi d’avoir de bons contacts pour la suite. Alors oui, 15 minutes c’est court mais, honnêtement, c’est un exercice qui nous apprend à présenter notre projet de manière concise, simple et efficace. Et comment vous dire que c’est très utile puisqu’on va être amené à répéter cette opération des dizaines -centaines- de fois par la suite.

3) La CCI, le Pôle Emploi

La CCI  propose de faire le point sur votre projet et voir qu’elle aide je peux avoir. Les rendez-vous sont plus longs donc permettent vraiment d’approfondir. Même si certains rendez-vous d’approfondissement sont payant pour avoir accès à des professionnels comme des comptables, des marketeurs, ça vaut le coup d’investir les 89€.

Concernant le Pôle Emploi, j’ai peut-être tord -parlez-moi de vos expériences en commentaires- mais je n’ai pas fait appel à eux. Plusieurs personnes m’ont dit que leur aide à la création d’entreprise n’est pas très utile. Je ne sais pas ce que vous en pensez, si vous êtes déjà passé par là.

En bref

Ne pas s’isoler, je le constate tous les jours ! A chaque fois que j’ai été dans une impasse -moment où même google n’a pas la réponse-, je suis toujours arrivée à trouver une réponse ou une solution grâce aux personnes autour de moi. Et puis, parfois, il a fallu attendre un rendez-vous pour l’avoir mais notre entourage proche a été là pour me soutenir et me motiver. Maintenant y’a plus qu’a avancer!

 

Et vous, comment se présente votre projet ?

Vous avez d’autres astuces pour sortir d’une impasse ? 

Partagez les en commentaires 😉