Cette grandeeeeee question ! Je ne sais pas vous mais pour moi, elle est restée longtemps sans réponse. Plusieurs étapes m’ont été nécessaires pour choisir la méthode qui me correspondait le mieux et qui allait suffisamment me tenir en haleine pour que je ne lâche rien.

1- Faire le point

J’ai commencé par faire le bilan de ce que j’avais fait, ce que j’avais appris dans ma vie professionnelle et vers quoi je voulais aller. Une sorte de bilan de compétences à ma sauce. Il est clair que j’aurais pu me reconvertir dans la formation sur des sujets tel que le management, la performance en magasin puisque c’est mon domaine d’expertise mais l’envie de changement était plus forte. Beaucoup de réflexions pour choisir ma nouvelle voie. Cependant le développement web me tentait grave car il me donne l’impression d’être un peu magicienne et surtout il me permet d’allier autonomie et de liberté. Il faut bien avouer que les métiers du web sont parfaits pour ça.

Petite, je voulais être père-noël, puis croupière, puis espionne genre alias capable de décoder en 30 sec un message pouvant sauver le monde 😂. Des métiers qui s’exerce plutôt en coulisse en fait. Alors j’ai fait le bilan de tout ça. Aujourd’hui, alors que j’ai l’occasion de réinventer ma vie je me suis souvenue de tout ça et le développement web est apparu comme une évidence, parce qu’espionne à 40 ans me semble encore un peu compliquée!

Je vous conseille de vraiment réfléchir au changement que vous voulez opérer. Peut-être changer complètement de voie comme moi ou alors simplement réinventer votre métier actuel. Une reconversion n’est pas toujours radicale.

2- Votre futur métier

Une fois mon futur métier trouvé, il a fallu que je m’attelle à la dure tâche de trouver une formation. Pour tout vous dire j’ai fait des erreurs mais aujourd’hui je vais vous dire ce qui a fonctionné pour moi.

Le développement web est un vaste domaine et il y a de développeur web que de langages de programmation. Certains sont front-end, d’autres back-end, encore d’autres full-stack. Certains ont fait une école, d’autres geek depuis leur plus jeune âge, et d’autres encore sont autodidacte. J’ai donc listé l’ensemble des points qui me semblait nécessaire de connaître pour devenir développeur web.

Une fois cette liste faite, j’ai fait quelques recherches pour mieux cerner le champ d’actions d’un développeur web. Il ne faut surtout pas négliger cette partie là, elle est indispensable ! Vous pouvez faire des recherches sur internet, dans des bouquins spécialisés mais rien ne vaut le témoignage de professionnels. Osez demander, poser des questions pour en savoir plus et avoir le maximum de renseignements sur le sujet.

Après plusieurs ajustements, ma liste était complète. Je me suis fait un plaisir de cocher tout ce que je maîtrisais déjà -c’est à dire pas grand chose au début- et j’ai hiérarchisé ce qu’il restait sur ma liste. Une fois cette étape franchie, il me restait à choisir la formation la mieux adaptée.

3- Les différents types de formations

Il en existe plein ! C’est vrai, on peut se former en ligne ou en centre de formation, en groupe ou individuellement, diplomante ou non, mais aussi gratuitement ou pas. J’ai d’abord opté pour une formation complète en ligne. J’ai regardé beaucoup d’organismes de formations mais aucun programme ne m’a réellement convaincu et puis soyons honnêtes, c’est cher ! Puis, j’ai regardé les centres de formation en me disant que ça serait mieux cadré et du coup que ça serait mieux adapté pour moi. Là encore, ça s’est avéré assez cher.

Dans le domaine du web, le diplôme n’est pas le plus important, ce sont nos réalisations qui comptent pour se faire recruter ou pour trouver des clients.

Il est donc primordiale de vous poser les questions suivantes, comme je l’ai fait :

  • Quel est votre objectif in fine?
  • Avez-vous besoin d’un diplôme pour être légitime dans votre futur métier?
  • Quel est le temps que vous pouvez accorder à votre formation ?
  • Quel budget avez-vous pour vous former ? Ou quel financement pouvez-vous obtenir ?
  • Que préférez-vous ? En ligne seul ? En groupe ?

4- Mes formations

Pur ma part, j’ai décidé de me fabriquer ma formation sur mesure. J’ai pris les programmes de différentes formations continues et je l’ai adapté à mes besoins. J’ai recherché des formations spécifiques pour répondre à tous les points de ma liste et j’ai acheté des livres plus généraux.

Je suis aujourd’hui une formation de web développeur junior Opendeclic par Openclassrooms, c’est une formation très complète avec un très bon suivi ou l’on aborde tous les langages et ou on développe soi même des projets. Projets que l’on fini par présenter à un jury. L’accès à la plateforme Openclassrooms n’est pas excessif 20€/mois en illimité, et gratuite pendant 3 mois si vous êtes demandeur d’emploi, il offre des formations de qualité sur les sujets du digital principalement mais s’est enrichi de nouvelles formations ces derniers mois dans des domaines tel que le management ou les rh.

Concernant ma formation j’ai obtenu un financement par la région Auvergne-Rhône-Alpes pour 4 mois de formation, coup de chance allez vous me dire? Oui et non, en fait il faut chercher, écumer le net et ne pas hésiter à s’inscrire à de nombreuses newsletter (Openclassrooms, Udemy, dédiées aux formations à distance…) car c’est par se biais que vous trouverez de bon plans pour se faire financer, en tout cas cela a été mon cas.

Pour aller plus loin et approfondir mes connaissances de certains langages je suis des formations sur la plateforme Udemy  (formation essentiellement tournées vers le digital), les trois formations m’ont coutées 35€ et sont plus que complète et ludique.

Par la suite, je ferais sûrement appel à un professionnel du web pour un accompagnement individuel mais aussi sûrement pour faire un stage. Je me connais, je sais que j’aurais besoin d’une « validation » par un professionnel avant de me lancer.

5- Votre statut

J’ai gardé le meilleur pour la fin : choisir sa formation en fonction de son statut ! Comme je vous l’ai dit, je suis actuellement demandeur d’emploi. Ce statut me donne -en théorie- un droit à la formation.Mais il est souvent difficile d’obtenir un financement direct du pôle emploi sauf si la démarche vient d’eux et d’un autre organisme (comme dans mon cas).

L’autofinancement est une option que tout le monde ne peut pas se permettre. Et encore, tout dépend de la formation que vous choisissez comme je vous en ai parlé plus tôt. Gérer soi-même sa formation est la seule solution commune à tous les statuts : étudiant, demandeur d’emploi, salarié… tout le monde y a accès.

Pour les salariés, d’autres moyens s’offrent à vous : le CPF et le CIF. N’hésitez pas à vous renseigner auprès du service RH de votre entreprise mais aussi sur les sites officiels.

En bref, in existe plein de possibilité qui toutes vous apporteront quelque chose mais je pense que le mieux est de l’ensemble: auto financement,  formations gratuites et utiliser toutes les ressources pour obtenir ne serait ce qu’un petit financement qui permettrait d’avoir accès à un support en présentiel par exemple.

Pour résumer, posez-vous les bonnes questions, choisissez la formation qui vous convient et pas celle qu’on vous conseille et surtout, n’écoutez pas les autres 😉

 

Et vous, où en êtes-vous de votre changement de vie, de votre recherche de formation ?