collaboration
ENTREPRENDRE,  SE RECONVERTIR

COLLABORATION IS THE NEW COMPETITION

Collaboration : bilan de notre hackathon

Pour ceux qui n’ont pas suivi l’organisation de notre hackathon, nous vous en avons parlé . Nous avons eu une idée il y a quelques temps, une idée de startup en fait. L’idée est d’allier notre connaissance des magasins et notre amour du digital. Nous voulons développer une application mobile pour permettre aux magasins d’avoir des vendeurs micro entrepreneurs en urgence et pour une courte durée. Et comme nous sommes persuadées que la collaboration est la clef du succès, nous avons décidé d’organiser notre hackathon.

Un hackathon c’est quoi ?

« A l’origine un hackathon est une compétition rassemblant des « pirates informatiques » (hackers) qui à titre individuel ou par équipes  doivent en quelques heures (souvent de 24 à 48H) trouver le moyen de pénétrer un système informatique normalement protégé (to hack). Le terme a été ensuite élargi à des concours ou session pendant lesquelles des programmeurs doivent développer un programme informatique ou une application.

Le principe du hackathon est désormais également utilisé dans le domaine du e-commerce et du marketing pour le développement d’applications informatiques ou pour celui de nouveaux produits ou services sous formes de prototypes. Les participants aux hackatons peuvent être des salariés, des étudiants, des partenaires extérieurs ou même des clients. L’objectif peut être le développement des produits et / ou l’identification de compétences parmi les participants. Le hackathon peut également être un moyen d’alimenter l’éventuel incubateur de l’organisateur. »

https://www.definitions-marketing.com/definition/hackathon-marketing/

L’objectif de notre hackathon ?

Nous avons décidé d’organiser un hackathon entre amis pour affiner notre business modele. L’idée était de se réunir une journée complète pour brainstormer autour de notre idée.

Il est parfois difficile, quand on a eu une idée d’entreprise, d’être objectif. C’est vrai, nous on trouve ça génial, on est convaincu ! Mais lorsqu’il s’agit de se frotter aux regards des autres, c’est une autre histoire ! Alors, on a décidé de faire participer nos amis afin de tester un peu notre projet et sa viabilité.

Les objectifs :

  • Tester notre projet devant d’autres personnes que nous
  • Tester notre pitch
  • Trouver un nom
  • Brasser des idées
  • Développer un plan commercial et marketing
  • Planifier le projet

 

Organiser un hackathon

Il y a plusieurs étapes à respecter pour amener les gens à passer un week-end enfermé dans un appart.

– Le choix des participants

L’idée est de mixer les univers et les compétences. Nous voulions une dizaine de personnes pour pouvoir faire deux groupes de 5 lors du hackathon. Il nous fallait donc des gens issus d’univers très différents afin d’avoir des visions différentes, voire même contradictoires.

Pour notre hackathon, nous avons réuni un graphiste, une éditrice, une juriste, une marketeuse et une directrice régionale. Il y avait aussi Elodie du blog Douce Mélodie -ancienne fleuriste aujourd’hui blogueuse et coach de vie en devenir- et Mélanie du blog Wonder Wild Queen -rédactrice web et blogueuse-.

L’idée sortie de nos deux cerveaux allait donc être abordée par 7 autres cerveaux, tous singuliers.

N’hésitez pas à gonfler la liste, vous aurez forcément des gens qui auront déjà quelque chose de prévu ou alors des annulations de dernière minute.

– L’invitation

Ici, on cible nos amis. Certains ont entendu parler du projet, d’autres non. C’est à nous d’expliquer, en quelques phrases, que nous avons besoin d’eux pour un projet ultra cool. Voici quelques conseils :

  • L’invitation se fait par écrit
  • Elle doit être courte -on est tous pareils, on a pas des heures pour lire nos mails-
  • Commencez par dire que vous avez besoin d’eux -ce sont vos amis après tout-
  • Soyez fun : dites-leurs qu’ils sont invités pour un week-end et que vous ramener de quoi boire et manger
  • Ne leur demander pas s’ils veulent venir mais plutôt quand est-ce qu’ils sont disponibles.

Surtout, ne les effrayer pas avec une définition du hackathon. Dites-leurs simplement que c’est une sorte de brainstorming géant.

La deuxième partie de l’invitation arrive 1 semaine avant la date de l’événement. Vous allez devoir leur donner l’eau à la bouche ! C’est le moment d’un bon pitch en power point : 

  • Une définition et les conditions du hackathon -par exemple la durée-
  • L’objectif -ici, créer un business modèle-
  • Les infos essentielles : le lieu de rendez-vous, s’ils doivent apporter un ordinateur ou autre chose
  • Le planning de ou des journées avec l’heure d’arrivée -présentation du projet, sessions de travail, pauses, apéro…-
  • Un petit leasing de votre projet -vraiment petit, il ne faut pas qu’ils arrivent en ayant déjà réfléchi individuellement au sujet-

Surtout n’en dites pas trop sur le projet. Trois lignes ou 3 mots, juste pour attiser leur curiosité !

– La logistique

  • Un lieu

Le but du hackathon est de rester 48h et de bosser quasiment non stop, mais tout le monde ne veut/peut pas faire ça. Vous pouvez donc louer une salle à l’Anticafé si tout le monde rentre chez soi le soir. Vous pouvez aussi faire ça chez vous si vous avez suffisamment de place. Sinon, reste l’option que nous avons choisi : la location d’un grand Airbnb.

Nous avons loué un atelier converti en loft à Paris. Un lieu inspirant pour développer la créativité de chacun et un lieu assez grand pour nous accueillir tous. Par dessus le marché, le nôtre avez un immense mur blanc pour pouvoir mettre nos paperboard et surtout un rétro projecteur pour notre super PPT !

  • De quoi nourrir et abreuver vos invités

Là, on a fait simple : riz et pâtes en quantité et tout ce qu’il faut pour faire de belles salades avec. Un buffet pour permettre à chacun de faire comme il le souhaite. Nous avions bien sûr prévu café et thé, friandises et gâteaux pour le goûter et bières et vin pour l’apéro

  • Un rouleau de paperboard, des stylos, des feutres, des post-it et de la pâte-à-fixe

Vous êtes prêts pour votre Hackathon !

 

Le jour J

Nous avons commencé par présenter notre projet plus en détails mais toujours sans en dire trop. Nous avons donné l’idée et les choses qui étaient sûres comme le statut de l’entreprise ou le statut des vendeurs. La présentation à peine terminée, les questions fusaient déjà !

En plus de la présentation, nous avions aussi préparé les objectifs de la journée, à savoir, définir le positionnement de l’entreprise, les stratégies marketing, commerciales et de communication et réfléchir à l’identité visuelle. Ces objectifs permettaient à chacun de se repérer dans la journée.

Nous avions prévu deux groupes, mais il faut savoir s’adapter et, à la demande générale nous avons bossé tous ensemble. Les leaders se sont tout de suite détachés et ont pris les choses en mains.

Ha oui, petite précision, on va parler de votre projet, votre bébé, mais vous n’êtes pas là pour leader, surtout pas ! C’est pas simple, mais il ne faut pas trop participer pour ne pas orienter les discussions.

En parlant des choses difficiles, il ne faut pas avoir peur d’entendre des remarques négatives sur son projet, on est là pour ça aussi. Et je vous promets, il vaut mieux les entendre ce jour-là de vos amis, qu’un mois plus tard devant votre investisseur potentiel !

En tous cas, on a tellement échangé en une journée, tellement brassé d’idées et creusé des pistes auxquelles nous n’avions même pas pensé. Personne n’avait d’apriori sur le hackathon ou sur notre projet. En bref, une expérience unique et enrichissante !

La collaboration, c’est la clef ?

Nous gardons un super souvenir de cette journée ! Fatiguées et le cerveau en surchauffe, mais tellement heureuses du déroulement de cette journée.

La question qu’on nous a le plus posé c’est « pourquoi parler autant de votre projet ? ». Comme si, on devait avoir peur qu’on nous pique l’idée. Vous allez me dire « là c’est vos amis ». Vous avez raison, mais on en a parlé à beaucoup plus de personnes en réalité, et puis, nos amis en ont sûrement parlé eux aussi. Je pense réellement qu’aujourd’hui, à l’heure où beaucoup de monde monte sa boîte et où les réseaux sociaux nous devancent, il est important de collaborer davantage.

Le monde se digitalise, il faut avoir de plus en plus de compétences pour se démarquer ou simplement pour se lancer, alors oui je crois que « collaboration is the new compétition ». On peut travailler ensemble entre concurrents pour échanger nos compétences. Je pense qu’une meilleure entente peut encourager le respect et la performance. Il est d’ailleurs courant aujourd’hui de voir des sessions de travail entre concurrents. L’autre a forcément quelque chose a vous apporter.

Je suis heureuse que dans notre monde en pleine digitalisation, nous revenons de plus en plus à la collaboration et à l’échange humain. Alors non, nous ne nous priverons pas d’en parler, ne serait-ce que pour rencontrer de nouvelles personnes.

 

Et vous vous en pensez quoi ?

Il vaut mieux collaborer, parler de son projet ou le garder pour soi de peur qu’on vous le pique ?

L’article vous a plu ? cliquez sur l’image et partagez-le sur pinterest :

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *